LES RECHERCHES ISSUES DU GROUPE

Retour sur le contexte de l'apparition de l'ouvrage de Henri Lefebvre : revues critiques, politiques urbaines. Ces pistes de recherche sont issues des échanges, partages et expériences personnelles des membres du groupe "LE DROIT A LA VILLE A 50 ANS I EL DERECHO A LA CIUDAD : 50 ANOS."
 

Felix Guattari

1965 : FGERI

La FGERI, Fédération des groupes d’étude et de recherches institutionnelles, est créée notamment par des psychothérapeutes institutionnels (Jean Oury et Félix Guattari entre autres), anti-staliniens et trotskistes, qui se définissait elle-même comme un « lieu où le critique littéraire [pouvait] être remis en cause par le mathématicien, l’ethnologue par le cinéaste, le psychiatre par le militant politique, l’anarchiste par le fou, l’économiste par le poète ». Félix Guattari définit ainsi la FGERI en 1972 : « en octobre 1965 une douzaine de groupes, travaillant dans la perspective de l’analyse institutionnelle, se fédèrent au sein de la FGERI – Fédération des Groupes d’Étude et de Recherche Institutionnels. Ils réunissent environ 300 psychiatres, psychanalystes, psychologues, infirmières, éducateurs, instituteurs, professeurs, urbanistes, architectes, économistes, coopérants, cinéastes etc. ». Cette association se voulait un réseau où chaque groupe pouvait être assuré de son autonomie de travail, permettant ainsi théoriquement l’étude de n’importe quel sujet en lien avec la chose institutionnelle – « institutionnel» entendu au sens large, y compris politique. 

Editorial fondateur

JANVIER 1966 : RECHERCHES

Création de la revue « Recherches » afin de donner plus de visibilité à la FGERI et dont le numéro fondateur  indique les dimensions principales de la recherche collective en cours : philosophie de la psychothérapie institutionnelle, économie de la circulation, nouvelles responsabilités sociales de l’architecture, création littéraire et théâtrale, éducation, liberté de la conception d’enfants, politique sanitaire, psychiatrie.

Sommaire du premier numéro : Réflexions quelque peu philosophiques sur la psychothérapie institutionnelle par Felix Guattari I À propos de la circulation monétaire par Jean Medam I Pour une démocratisation de l’architecture par  A. Fabre, A. Schmied, A. Zublena I Notes sur le théâtre par Roland Dubillard I Journal d’un éducateur par Fernand Deligny I Une dimension de l’Institution Pédagogique : la demande sociale par  René Lourau I  La maternité volontaire par le Docteur Roger méry I  Les médecins et la perspective socialiste par  Jean-Claude Polack I  Politique sanitaire en psychiatrie par le Docteur Jean Ayme I Lendemain de fête à l’asile par  Jean-Pierre Muyard

Henri Lefebvre - photographie par Jean-Robert Franco

Numéro fondateur

Numéro 06

JUILLET 1966 : L’HOMME ET LA SOCIÉTÉ

Création de la revue « L’homme et la Société » dans une période d’extrême développement des sciences sociales et dans une perspective analytique et critique de synthèse au carrefour des courants dominants à l’époque : existentialisme, marxisme, psychanalyse, structuralisme. Pluridisciplinaire dès son origine, la revue s’adresse à toutes les disciplines des sciences sociales – son comité est composé de sociologues, d’historiens, d’économistes, d’anthropologues, de juristes, mais aussi de philosophes et de spécialistes de la littérature – et affiche  une ambition de critique des processus contemporains de naturalisation des acteurs et des sociétés et de déchiffrement des initiatives et alternatives actuelles productrices d’émancipation et d’auto-émancipation individuelle et collective.

Liste des auteurs du premier numéro : Bon, Frédéric – Burnier, Michel-Antoine – Dangeville, Roger – Duchamp, Roger – Duvignaud, Jean – Gurvitch, Georges – Jamons, Raymond – Jatrin, Robert – Jonas, Serge – Lefebvre, Henri – Luporini, Cesare – Sanvoisin, Jean – Sartan, Yves – Szczepanski, Jan

Dans le numéro 06 l’on retrouve un chapitre du Droit à la Ville qui sera publié un an plus tard. Signé « Faculté des Lettres à Nanterre », où Henri Lefebvre enseigne de 1965 à 1968.

Anatole Kopp

NOVEMBRE 1970 : ESPACES ET SOCIÉTÉS

Revue à comité de lecture en sciences humaines et sociales, elle est interdisciplinaire, internationale et francophone et se définie comme une « revue critique internationale de l’aménagement, de l’architecture et de l’urbanisation ». Contrairement à la Mission de Recherche Urbaine et à la naissance des Annales de la Recherche Urbaine, cette revue n’a pas pour but l’interface avec les politiques publiques mais celui de créer des regards croisés interdisciplinaires.

Le 1er numéro est sous la direction de Henri Lefebvre « réflexion sur la politique de l’espace » et Anatole Kopp « l’art de gauche, instrument de transformation social ».

Liste des auteurs du premier numéro : Lefebvre, Henri – Kopp, Anatole – Riboulet, Pierre – Medam, Alain – Segre, Roberto – Lojkine J. – Destandau J.L. – Ledrut, Raymond – Castells, Manuel – Hobsbawn, Eric – Coquery, Michel